Sur les traces de la loutre, ou comment participer au réseau d’observateurs

La loutre étant une espèce farouche, nocturne et discrète, son observation est le plus souvent indirecte.

JPEG - 18.4 ko
Epreinte de loutre
La loutre est une espèce territoriale ; pour marquer son territoire, elle dépose des épreintes (crottes)

En examinant avec beaucoup d’attention les berges d’un cours d’eau, on peut y trouver sur une souche ou un rocher proéminent, une épreinte (excrément déposé en petit tas par la loutre). Il semblerait cependant, que dans les régions où les loutres sont présentes à faible densité, elles n’ont plus ce besoin de marquer le territoire, et dès lors, comme c’est le cas en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg, il est très rare de trouver des épreintes.

JPEG - 15 ko
Trace de pas dans la boue
On peut observer les 5 doigts, mais aussi la marque de la palmure.

Les seuls indices fiables sont alors des traces de pas dans la boue, sur des plages de limon ou encore dans la neige. La caractéristique principale de l’empreinte de loutre est sa dimension en comparaison des autres mustélidés ; elle mesure en moyenne 6 cm de large et 6 cm de long. Les 5 doigts sont reliés par une palmure, mais celle-ci marque rarement ; les pelotes digitales sont rondes et s’inscrivent dans un demi arc de cercle presque parfait. Les griffes sont en connexion directe avec les pelotes digitales.

Vous avez vu la loutre, une trace suspecte ou vous voulez faire partie du réseau d’observateurs ?

Nous vous proposons une formation à la recherche des indices de présence de la loutre. Après cette formation (2 heures de théorie et 1/2 journée sur le terrain) vous serez capable de distinguer une trace de loutre des autres mammifères. Vous pourrez alors participer au réseau d’observateurs...

Découvrez le montage power point de reconnaissance des traces présenté lors de la formation... Reconnaître les traces

Attention pour pouvoir ouvrir ce document il faut au minimum la version 7 d’Adobe Acrobat Télécharger Adobe Acrobat 8

Et maintenant, si vous voulez nous rejoindre, de nouvelles formations seront programmées courant 2008. N’hésitez pas à nous contacter.

Pour toute information ou observation

En Belgique :

Parc Naturel de la Haute-Sûre et Forêt d’Anlier
Christine Leclercq
Tel : 00/32/63/608082

Au Luxembourg :

Centre de Recherche Public Gabriel Lippmann
Gérard Schmidt
Tel : 00/352/470261 421

 

A télécharger
Reconnaître les traces
Document PDF - 2.1 Mo - Ouvrir ce document - Ouvrir dans une autre fenêtre

Forum

  • Sur les traces de la loutre, ou comment participer au réseau d’observateurs
    7 novembre 2007, par Van den Abbeele Francine

    N’y a-t-il pas de recherche sur la Semois et ses affluents ?(Vierre---).

    La loutre pourrait-elle y être présente ?

    Dans ce cas, je viendrais à l’information à Houffalize---

       
    • Sur les traces de la loutre, ou comment participer au réseau d’observateurs
      8 novembre 2007, par Christine Leclercq

      Tous les cours d’eau du sud du sillon Sambre et Meuse pourraient être prospectés ! La Semois est particulièrement intéressante... bienvenue donc à tous ceux qui souhaitent élargir le réseau d’observateurs qui se met en place !