Les nouveautés
Les photos des visites de terrain du circuit sud... Lire
Les photos des visites de terrain du circuit nord... Lire
Relire les présentations du Colloque... Lire

Résumé

Dans le vaste territoire formé par les bassins hydrographiques de l’Our, de la Sûre et de l’Ourthe, des indices de présence de la loutre ont été observés occasionnellement ces dernières années. Les loutres ne sont sans doute plus présentes qu’à concurrence de quelques individus pratiquement isolés.

Mis à part l’Ourthe qui coule exclusivement en Belgique, les deux autres bassins sont transfrontaliers entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Cette région peut être considérée comme un maillon vital pour le maintien de l’espèce à l’échelle européenne, dont elle constitue un véritable couloir de liaison potentiel pour des contacts entre populations du nord (Allemagne) et du sud (France). Le projet vise à restaurer la capacité d’accueil de ces trois grands bassins hydrographiques par une amélioration des cours d’eau et des zones riveraines, afin de permettre une recolonisation par la loutre et d’augmenter les possibilités de contact entre individus et populations.

Un inventaire des structures d’habitat potentiel (massif de saule et prunellier, roncier, terrier, cavité, etc…) a été dressé pour la bande riveraine de 25 m de part et d’autre des cours d’eau des sites Natura 2000 du projet. Celui-ci doit permettre d’élaborer un plan de gestion favorable à la loutre. L’objectif est de renforcer le réseau écologique que constitue le milieu rivière, d’améliorer la productivité piscicole naturelle, de diminuer les impacts liés à la présence du bétail en bordure de cours d’eau (pose d’abreuvoirs, de clôtures), de promouvoir des peuplements en station et inciter à la coupe anticipée des épicéas, d’exploiter les bois en respectant les cours d’eau, de favoriser les connexions entre bassins versants par la plantation de haies et le creusement de mares, etc…