Les nouveautés
Les photos des visites de terrain du circuit sud... Lire
Les photos des visites de terrain du circuit nord... Lire
Relire les présentations du Colloque... Lire

Objectif

Une situation préoccupante chez nous et encourageante chez nos voisins

A travers l’ensemble de l’Europe, les effectifs des populations de loutres ont considérablement régressé au cours du dernier siècle. Même si le piégeage est aujourd’hui interdit, le maintien de l’espèce est toujours incertain car de nouvelles menaces sont apparues : destruction de l’habitat, dégradation de la qualité de l’eau, isolement géographique, mortalité accidentelle, dérangements... Cependant, grâce aux efforts de restauration menés par certains Etats, on assiste à une inversion de la tendance dans plusieurs pays d’Europe, notamment en France et en Allemagne.

JPEG - 142.1 ko
Répartition des effectifs de loutres en Europe occidentale

L’Our, l’Ourthe et la Sûre, principaux bassins hydrographiques concernés par le projet

Dans le vaste territoire formé par les bassins hydrographiques de l’Our, de la Sûre (district rhénan) et de l’Ourthe (district mosan), zone du projet, des indices de présence ont été observés occasionnellement ; il semble qu’aujourd’hui les populations ne sont plus présentes qu’à concurrence de quelques individus pratiquement isolés. Mis à part l’Ourthe qui coule exclusivement en Belgique, les deux autres bassins sont transfrontaliers entre la Belgique et le Grand-Duché de Luxembourg. Cette région peut être considérée comme un maillon vital pour le maintien de l’espèce à l’échelle européenne, dont elle constitue un véritable couloir de liaison potentiel pour des contacts entre populations du nord et du sud.

Ce projet vise à restaurer la capacité d’accueil de ces trois grands bassins hydrographiques par une amélioration des conditions de vie de l’espèce, afin de permettre une recolonisation des différents cours d’eau et d’augmenter les possibilités de contact entre individus et populations.

Les menaces qui pèsent sur la loutre

Le but de notre programme doit répondre à 5 menaces majeures qui pèsent sur l’espèce :

- La destruction de l’habitat de la loutre liée à des pratiques agricoles, forestières ou encore de gestion des cours d’eau qui perturbent le milieu rivière, ainsi que la propagation d’espèces invasives qui banalisent la végétation.

- La mauvaise qualité de l’eau qui peut affecter directement ou indirectement la loutre située au sommet de la chaîne alimentaire.

- La mortalité accidentelle liée au trafic routier ou encore au piégeage accidentel.

- L’isolement et la fragmentation de la population qui conduit à une diminution des possibilités de reproduction.

- Les dérangements et perturbations humaines liées aux diverses activités économiques ou de loisirs qui perturbent la loutre à la recherche de zones de quiétude pour se reposer et élever ses jeunes.